24 novembre 2006

 

la tête en vrac!

Bonjour mes amis !

Je sais, ça fait longtemps que vous avez pas eu de mes nouvelles et je m’en excuse. C’est juste que le début de semaine fût un peu laborieux. J’ai traîné un de ces mal de crâne ! Ca cognait dur là dedans ! Vous connaissez Prison Break ? Bon, bah imaginez que ma tête c’est Fox River et que Scofield c’est Brahim. Bref, vous voyez un peu le chantier. En une semaine, j’ai dû avaler autant d’aspirines que Pilou passe d'heures à rien faire, c’est dire…

Alors là, vous vous demandez comment c’est-y que ça se fait que la semaine dernière j’pête la forme à claquer du petit pont à Patrice (il se remet) et que là, patatra, j’ai une mine si timorée que je pourrai tourner dans un film dramatique moldave réalisé par un dépressif russe à tendance suicidaire ?

Vendredi, après la victoire, les jeunes du groupe on dit qu’il fallait fêter ça. Et vous connaissez Papa : c’est pas le dernier pour la chignolle ! Je monte en voiture avec Valero (c’est le moins fatigué de tous après les matchs, moi, ça me rassure sur sa conduite) et je m’attends à descendre en ville histoire de siffler un ou deux panachés (Monique n’aime pas trop quand je bois alors je tourne au panach’ ou au monaco).

Et bah non ! on s’est retrouvé dans une grande salle avec plein de jeunes personnes qui dansent sur une musique tout comme si elle venait du futur. Nordïk Impakt que ça s’appelle la soirée. Bon, moi, j’suis pas le dernier pour taper le pas de danse alors malgré que je connaissais pas trop la musique, j’y suis quand même allé de mon petit pas de disco. Vous auriez vu ça : je crois bien que mon déhanché à la Elvis a marqué les esprits. Pendant ce temps là, Julien faisait en sorte de draguer des jeunes étudiantes de socio, mais faut dire ce qui est, depuis qu’il joue plus trop, c’est plus ce que c’était niveau charme. Même Toudic semblait avoir plus de succès, c’est dire…

Au bout d’un moment, j’commence à avoir un peu mal à la tête : à crier du banc de touche pour replacer tout le monde et à danser le disco sur de la musique composée par Igor et Grichko Bogdanov, ça commençait à tourner.

Là, un jeune tout gentil et très serviable voit un petit peu ma détresse et m’offre dans un élan de sympathie un efferalgan. Après je me souviens plus de rien.

Le lendemain à l’entraînement, Reynald m’a regardé avec respect et m’a dit : « Wesh Papa, t’es un seigneur, comment t’as assuré au mix. Lancer le pogo dans une soirée electro c’était hype. » J’ai rien compris et depuis j’ai mal à la tête.


Comments:
Salut Papa!
Dis donc, le Juju, au lien d'aller draguer les nénettes de socio, il ferait mieux de draguer la jolie brune de Master de Cinéma : succès garanti!!
Go Juju Go!
Bises à tous!
 
Excellent dossier, continue dans cette voie

voyance serieuse gratuite par mail


 
Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Counters
Website Counters eXTReMe Tracker