03 octobre 2006

 

T'as voulu voir Guingamp et on a vu Guingamp ..

Ben voilà.

Ouf, la difficile semaine est enfin derrière nous. Et on est revenu avec les trois points, même contre une équipe peut-être encore plus faible que la sélection de Madagascar, et qui en plus joue dans un ¾ de stade. N’empêche qu’il fallait gagner, c’est jamais fait d’avance ; les spécialistes se souviendront d’ailleurs que j’avais perdu contre Madagascar avec Maurice …

Bon, je vais pas revenir sur le match, moi mon boulot, c’est plutôt tout ce qui est fait en aval, comme présenter la compo de l’équipe pour Eurosport, mettre les plots sur les terrains d’entraînements, ou remplir la feuille de match. Le travail en aval, vous comprenez mieux le concept maintenant.
Avec tout le travail effectué toute la semaine dernière, plus les tensions inhérentes à ce genre de rencontre (ben quoi, moi aussi je lis l’équipe !), au coup de sifflet final, on était bien joyeux.
Cette vidéo vous le prouve !

Vous êtes d’ailleurs certainement surpris de me voir danser comme ça avec Patrice. D’abord, Patrice le sait pas, mais à l’origine c’était un pari avec Francky ; en cas de victoire, il ne me croyait pas capable de danser avec Patrice. C’est pour ça qu’il fait la gueule Francky sur la vidéo, parce qu’il a encore perdu !

Plus sérieusement, faut vous dire que notre relation de travail avec Patrice a pris un nouveau départ ces derniers temps, on se rapproche tous les deux.
On en a bien discuté ensemble un après-midi, au moins un quart d’heure, Patrice et moi. Comme Francky cherche à se faire diplômer, nous, on a un peu peur pour nos postes. On s’est dit qu’on devrait plutôt s’allier pour défendre nos acquis sociaux, comme on dit. Et notre premier acquis, ben, c’est notre salaire, et notre utilité reconnue par tous … Moi, je veux rester au club, c’est tout ! Pour Patrice, finalement, c’est pas loin d’être ça aussi.

Comprenez-moi, si c’est pas avec Malherbe, je sais pas comment je pourrai m’asseoir de nouveau sur un banc de touche de L1, et ça, il y a quelques temps, ça me paraissait bien loin. C’est comme la promesse d’une résurrection, comme pour les grands clubs qui meurent jamais, genre le Red Star, Reims, Laval ou l’OM. Bon, mes exemples sont ptêtre pas terribles, mais j’ai envie qu’on voit que je suis pas un peintre, et que mon niveau, c’est le top niveau.

Maintenant que ça semble possible pour la montée, ben je veux pas lâcher. Quand même, l’interview de fin de match par Paganelli sur C+, ça a plus de gueule que Eurosport devant un tableau blanc !

Pour Patrice, c’est pas que je veux être méchant hein, mais bon, lui c’est un peu pareil dans le genre « Malherbe ou rien », sauf qu’en plus, il est pas sur la fin de sa carrière (a-t-elle commencé d’ailleurs ?).
Si c’est pas à Malherbe, je vois pas comment il peut espérer tâter du bout des yeux un petit peu de la L1 ; déjà qu’il n’a pas laissé que des souvenirs impérissables à Cherbourg.

Enfin, je me suis promis d’arrêter avec lui, et même que je l’encourage à persévérer ; hier, je lui ai dit que Miranda, il faisait du bien à l’animation offensive des cherbourgeois, et que pour le national, on pouvait le remercier de l’avoir fait signer !
Ben oui, des fois je peux être un peu salop, mais Garande, je crois pas qu’il a compris que c’était pas tout à fait sincère ; il m’a remercié et ensuite demandé si je pouvais en dire deux mots à Francky, parce que lui, il a pas réussi à le convaincre de le faire signer avec nous … J’ai heureusement esquivé la conversation en disant qu’il fallait que j’aille gonfler les ballons.

Vous voyez, avec cette victoire en terres guingampaises, tout va bien.

On a quand même eu une dernière frayeur en fin de match.
Gouffran, il s’inspire des fois de Brahim. Il dit que lui aussi il veut se faire respecter sur un terrain ; on a beau lui répéter que lui il a du ballon et qu’il a pas besoin d’en rajouter avec des mots ou des coudes, il s’était mis en tête de « venger Brahim ». Quand Brahim s’est blessé, il a cru que c’était Rivière qui lui avait mis un coup. Alors, au coup de sifflet final, Yoan a balancé à Rivière (qu’est nul en foot mais pas anorexique en bouffe à mon avis) l’insulte préférée de Brahim, sûr de son effet : « Hé Rivière ! Touche à ton cul, t’auras des verrues ! ».
Ca a pas manqué, il y a eu échauffourée ; mais Brahim a regardé Yoan l’œil fier et m’a dit « Papa t’as raison. Yo’, c’est vraiment un tout bon ». Ils sont rentrés côte à côté dans le bus, en se partageant les écouteurs de l’Ipod de Yoan.

Comments:
merci pour toutes ces confidences
 
Votre travail m’a beaucoup surpris car ça fait longtemps que je n’ai pas trouvé comme ce magnifique partage.

voyance gratuite en ligne


 
Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Counters
Website Counters eXTReMe Tracker