20 octobre 2006

 

Plaisir d’offrir, joie de recevoir.

Bonjour mes fidèles lecteurs !

Je sais bien : ces derniers temps, je me suis fait aussi discret qu’un Julien Valero dans une surface de réparation. Et pourtant, il y’en a des choses à raconter. Après ce nul (je parle de Poulat, pas du score) contre Montpellier, je sais bien que vous attendez impatiemment l’analyse technique de l’entraîneur diplômé que je suis. Ca va venir. Mais parlons plutôt du fait majeur de cette semaine !


Lundi, c’était l’anniversaire du petit Elliot. A l’entraînement, c’était un peu relâche. La maman de Grandin avait préparé un gâteau au yaourt et un autre au chocolat et les joueurs avaient le droit d’amener des jeux de société. Moi, j’ai joué contre Lilian au puissance quatre. J’ai pas trop compris pourquoi mais à chaque fois que je gagnais, Lilian il s’écriait « mais y’a faute là ! y’a péno ! » Brahim, Valero, Toudic et Lemaitre ont décidé de faire un poker déshabilleur pour la déconne. Toudic, il s’est vite retrouvé à poil, faut dire qu’il croyait jouer à la bataille. Le gros Francky, je l’ai vu s’approcher discrètement de la partie, d’abord regardé de loin l’aire de pas y toucher et puis il a dit : « bon les gars, j’entre en jeu, on se la joue hold’em no limit, la grosse blinde à 100 euros, pas de recave, j’vous envoie un all’in sur la river ! » Valero, il rien compris à ce que disait Francky sinon que point de vue jeu d’argent, il devait pas être encore désintoxiqué le gros. D’ailleurs, faudrait prévenir le Président Fortin parce qu’avec tout les trucs que fait la ligue en ce moment sur les interdictions de sponsoring par des entreprises de pari en ligne, je sais pas c’est quoi le plus grave : avoir bwin sur son maillot ou Francky sur le banc ?

Bref, le p’tit Elliot, il a eu le droit à ses cadeaux. Reynald lui a offert un superbe T-shirt en lui disant : « Yo Wesh Wesh Elliot ! Que ce tee-shirt te porte chance, marque 69 buts dans ton prochain match ». Stéphane lui a donné une petite enveloppe avec un gentil petit mot : « Pour aller faire un essai à West Bromwich Albion, j’espère qu’il va être concluant. De tout mon cœur, Stéph’ ». Et Benoît, il lui a offert ça avec une carte « Avec ça, tu vas voir, on va être beaucoup plus à l’aise pour regarder les matchs (je m’en suis acheté un aussi) ». Moi aussi, j’y suis allé de ma p’tite offrande, et je vais vous dire, point de vue offrande, ça avait une autre gueule qu’une passe en profondeur de Brahim. A Elliot, je lui ai offert un joli classeur à spirales, des feuillets transparents perforés et un stock d’images de Valérie Payet téléchargés sur le Net. Vous voyez pas pourquoi ? Patience, vous serez fixés ce week-end avec mon analyse du match contre Montpellier (si toutefois j’arrive à récupérer le PC parce que ma Monique s’est lancée à corps perdue dans les parties de Dame de pique et de démineur).





Comments:
Très bien cette petite mise en bouche mais on attends l'analyse du match ctre Montpellier avec impatience.
 
Papa, tes histoires sont si...savoureuses comment s'en passer.
une fidèle lectrice
ps: j'adore le cadeau de steph' samson
 
C’est pour la première que je viens de visiter votre site et je le trouve vraiment intéressant ! Bravo !

voyance mail gratuit


 
Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Counters
Website Counters eXTReMe Tracker