21 septembre 2006

 

Les "t'es pas cap" à Malherbe

Vu que j’ai mis dans le coup Arribart (c’est le mec qui parle à la télé, qui nous aime pas trop, mais qu’est un peu obligé de la jouer faux cul, parce qu’on le croise une journée sur deux avec les gars d’Eurosport) quand on a joué contre Metz, je peux bien vous en parler ici.

C’est une histoire un peu longue, puisqu’elle a commencé quand je suis arrivé au club. Le courant est tout de suite bien passé avec Francky.

La première question qu’il m’a posé à propos de ma façon d’entraîner, c’est si je m’amusais à frapper sur les barres transversales des 16 mètres … J’ai répondu que non, un peu surpris. Il m’a alors avoué jouer à ça pour se faire quelques pièces contre les joueurs, une sorte de pari. Mais il refusait de prendre un entraîneur qui puisse lui faire de l’ombre là dessus (j’ai alors compris pourquoi ils avaient contacté J.Müller avant), et donc avec moi, il serait tranquille aussi.

Ensuite, il m’a demandé si j’étais tout de même un peu joueur. Je lui ai répondu que depuis quelques années, même si j’avais plus bourlingué que Gravelaine, j’étais plutôt entraîneur et ça l’a fait marrer.

Plus sérieusement, c’est vrai que j’aime bien m’adonner à quelques petits paris simples. Par exemple, quand je suis en bagnole, je dis à Monique que si on croise une voiture rouge avant une blanche, c’est elle qui me paie le restô. Evidemment c’est bibi si c’est l’inverse. Ben à Malherbe, c’est un peu pareil.

Quand j’ai signé, Dumas m’a dit « Papa, devant la presse, t’es pas cap de leur expliquer qu’un trio d’entraîneurs, c’est une solution d’avenir. » A Francky, j’ai dit banco, et on s’est retrouvé avec cette remarque présente dans plein de journaux. Enfin plein, façon de parler hein, parce qu’à part France Foot, Ouest France et un journal qu’on ne trouve que dans les bars les plus pourris de Caen, Le Liberté Bonhomme je crois que ça s’appelle, y’a pas beaucoup de couverture médiatique pour la L2 comme dit Pilou. D’ailleurs, ça me fait marrer quand il dit ça.

Bon, nos paris. Comme j’avais joué, Franck a voulu aller plus loin, et a accepté l’idée de Pilou justement, de jouer en rose l’an passé. Brahim quand il a su ça, il a failli ne pas signer avec nous, mais finalement, il a préféré ça à faire une année entière avec Gasset.

Et ainsi de suite, on a continué notre petit jeu. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé avec une composition tirée au sort au Havre l’an dernier, ou que j’ai revêtu une perruque rouge pour parler à la télé après le match retour contre le Havre justement.



Dernièrement, Francky a remis ça en imposant Reynald latéral contre Metz et en l’annonçant plus d’une semaine à l’avance ; « Tu vas voir Papa, personne osera me dire quoi que ce soit là-dessus, je te le parie ! ». Et ça c’est passé comme ça.

Pour égaliser, j’ai présenté l’équipe sur Eurosport, et j’ai fait comme si c’était moi qui l’avait composée. Et surtout, j’ai parié que au dessus de l’autographe, je rajouterai la mention « certifié con forme » avec le « con forme » bien détaché. Vous me croyez pas ? Vous vous dîtes que le football pro est trop sérieux pour ça ? Je vous dis non, et je vous offre une preuve de plus. Le p’tit gars qui m’interviewe, il a aussi parié avec moi, et c’est pour ça qu’il me lance un « vous CON FIRMEZ ? ». Et bien sûr, on n’a jamais vu se marrer autant Arribart. Alors …

Regardez la vidéo, vous serez con vaincu !


Comments:
Voilà donc l'explication pour cet horrible maillot rose :D
Moi qui croyait que c'était parcequ'on allait être sponsorisé par le Pink...
 
Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Counters
Website Counters eXTReMe Tracker